mercredi 29 octobre 2008

Gatchan fait comme tout le monde

Je me souviens encore de ce jour où je suis allée à l'accueil du magasin pour demander "une carte de téléphone". La dame m'a demandé : "Pour le portable ?" Et moi j'ai dit "Ben non, pour la cabine là-bas."

Ah, le regard des étudiants avec qui vous faites un exposé, et qui vous disent : " Ouais quand j'ai fini, je t'envoie un SMS, c'est quoi ton portable ?"

Et les administrations qui remplissent votre fiche, et qui demandent pour la forme : "Vous avez un numéro de portable ?" Avec moi au moins, ça servait à quelque chose.

Il parait que 80% de la population française a un portable. Imaginez, vous avez 20 ans (oui, bon, à peu près, hein), et vous , vous n'en avez pas. Vous n'en avez jamais ressenti le besoin, même si vous en comprenez l'utilité. Même votre grand-père est plus à la page que vous. Au mieux, on vous demande si vous avez peur du cancer du cerveau, au pire on vous prend pour une arriérée (à ce moment-là, ne dites surtout pas que sinon, vous aimez aussi tricoter).

Vous détestez les gens qui ne sont pas fichus de l'éteindre. Ça sonne tout le temps, en cours, à la bibliothèque, des fois au cinéma. C'est très impoli. A côté de vous dans le tram, quelqu'un répond à un appel en criant comme si le téléphone ne se chargeait pas de transmettre les sons, et bientôt vous êtes au courant de ses projets pour toute la soirée.

Si votre père n'avait pas décidé de se la jouer papa poule, vous vivriez encore bienheureusement sans. Mais voilà, il veut que vous ayez un portable pour appeler si jamais vous tombez en panne avec votre voiture.

Vous commencez à cogiter, à vous dire que oui, tiens, ça serait plus pratique d'être joignable, juste au cas où.

Et c'est ainsi que hier, j'ai craqué. J'ai acheté ce truc qui se vend dans les tabacs et qui porte le nom d'une marque de stylos, parce que c'est le plus simple. Pas de photo ou de 3G ou de musique ou je ne sais quoi. Téléphone, chargeur, écouteurs, c'est tout. J'ai mis quelques numéros dans le répertoire et depuis, il est éteint, puisque pour le moment personne n'a mon numéro. D'ailleurs c'est quoi déjà, le numéro ?

Eh ben malgré tout, j'ai l'impression d'avoir perdu une petite particularité dont j'étais assez fière ...

3 commentaires:

cynalune a dit…

Bienvenue dans le troupeau :)

Sérieusement, j'en ai un avec carte prépayée, juste au cas où, et je ne l'utilise jamais, mais je suis quand même obligée de le charger tous les deux mois pour garder un numéro que je n'arrive pas à retenir...ça m'a dépanné de temps en temps, il faut le reconnaître, mais j'ai une fortune en communications pas utilisées dessus.

Julielaure a dit…

Je pense que l'important ce n'est pas d'en avoir un ou non, mais la manière dont on l'utilise ;)

ilona67 a dit…

Alors maintenant je suis la seule dinosaurette bououhh!