vendredi 16 mai 2008

Chus en partiels.

Je révise des tas de trucs de biologie entre deux thés à la menthe et trois grignotages, je passe quinze fois plus de temps sur mon ordinateur que d'habitude "pour me détendre", et j'ai déjà pris quarante-douze kilos (rapport au grignotage* passque je stresse).

Je peux pas bidouiller.

Je m'ennuie à fond.

(je regarde même Del*arue presque tous les midi, c'est dire. Et même la Nou*velle St*ar aussi. C'te niveau de déchéance que j'atteins, non mais, achevez-moi de suite là)

J'ai juste un petit peu commencé Yosemite. Genre, un petit peu jusqu'aux emmanchures qui arrivent bientôt. C'est le stress, quoi, j'ai besoin de me détendre.


*Note spéciale grignotage et fruits secs : tu sais, j'habite juste à côté de la Germanie, et la Germanie c'est trop cool. Par exemple, ils vendent partout un truc chouette qui s'appelle du Studentenfutter (lit. "remplisseur d'étudiant, ce qui tombe vachement bien vu que je suis étudiante en quête de remplissage). Dedans il y a des raisins secs et diverses noix parfaites pour maintenir un taux de glucose constant et de préférence élevé. Ça me donne bonne conscience : "ben quoi, c'est très sain, c'est des fruits secs seulement, même que c'est marqué sur le paquet que c'est bon pour ton corps et ton esprit, et ça dit snack pour les génies alors je vois pas pourquoi je me priverais d'abord" donc je mange un paquet tous les 3 jours environ. )

2 commentaires:

princessclarinet a dit…

Courage !! Je compatis à ta douleur (enfin pour le stress pas pour le grignotage ;)

bisous !!

Gatchan a dit…

Tu veux dire, le grignotage n'est pas douloureux, ou alors tu grignotes pas quand tu es stressée ?
Merci pour ton com' en tout cas :), là je suis au stade "Hoooon je sais plus rien j'ai tout oublié mes cours ça va être un massacre". Aucune tentative de rationalisation du genre que j'ai jamais eu de mal à passer mon année n'y fait. Je déteste les partiels.